S.V.P., un peu d'objectivité sur la climatisation

12 mai 2008

Les lettres précédentes indiquaient pourquoi, et un peu comment il était possible de concevoir des systèmes écologiquement et économiquement performants à partir de calculs simples plutôt qu'à partir de calculs complexes de type RT. Comme je l'ai indiqué cette démarche simple permet de déboucher sur des choix valables en matière de chauffage aussi bien que sur des choix valables en matière d'équipement technique (eau chaude, éclairage, etc...). Reste la climatisation …

Que peut-on dire à ce sujet ?

Je n'ai pas grand-chose à ajouter sur ce que j'ai dit sur le confort d'été dans ma lettre du 25 Février dernier. Je vais seulement indiquer comment les problèmes peuvent être résolus. Et ce en France, en adoptant la démarche présentée la semaine dernière. Ma lettre du 25 Février dernier visait essentiellement l'exemple réglementaire britannique : nous voici maintenant face au choix français. J'entends par là les règles RT 2005, et la situation qui a récemment été dénoncée par un article de Chaud-Froid-Plomberie de Janvier dernier intitulé "R2005 et climatisation : la confusion règne en ce début 2008". J'y ajouterai mes critiques personnelles sur la réglementation thermique quant à son application à la climatisation.

Cette sévérité n'est-elle pas exagérée ?

Absolument pas, et ma recommandation est claire : en particulier si vous êtes un défenseur du développement durable n'appliquez pas la RT 2005 en ce qui concerne la climatisation. Voici pourquoi en quelques mots, en me limitant aux deux éléments essentiels les plus graves. 1. Les bases climatiques RT sont choisies de façon absurde. Alors que le risque de canicule est bien plus élevé à Bergerac (record de France de température d'été : vagues de chaleur venant d'Espagne) qu'à Nice (effet stabilisant de la Méditerranée) la RT 2005 prend des dispositions absolument contraires. Les calculs de charges de climatisation (par exemple guide n°2 de l'AICVF) n'adoptent d'ailleurs pas du tout le découpage climatologique d'été de la RT (un comble pour un texte visant la climatisation, qui se moque complètement de la manière dont les installations sont calculées). 2. Les calculs de températures intérieures d'été sont basés sur une méthode que l'on sait fausse depuis plus de 70 ans (Léon Nisolle et André Nessi), ainsi que l'ont reconnu par la suite Mittalas et Stephenson en 1967 (auteurs des règles appliquées systématiquement aux USA et au Canada), ou Jürgen Masuch un peu plus tard en Allemagne (règles de calcul des climatisations). C'est grave car cette erreur conduit à des conclusions très erronées sur l'inertie et à des erreurs de plusieurs degrés sur les températures d'été.

Est-ce tout ?

Pas véritablement, car il faut y ajouter les difficultés inhérentes aux calculs prévisionnels des consommations en climatisation. Je rappelle les conclusions des experts britanniques que j'ai citées le 25 Février dernier : malgré toutes les précautions, il s'est avéré impossible de fixer des objectifs. "La raison en est que les systèmes de climatisation sont complexes dans leurs principes, dans la manière dont ils sont régulés, et dont ils sont gérés". Il n'existe qu'une seule exception, les USA et l'ASHRAE, avec un calcul par simulation horaire, adapté il est vrai aux climats et - surtout - aux habitudes de conduite nord-américaines, jusqu'ici assez différents des nôtres.

Comment y obvier ?

C'est l'un des objectifs d'une méthode dont je reparlerai en Juin, qui se caractérise :
- par une évaluation bien plus rigoureuse (climatologiquement et physiquement) de ce que risquent d'être les températures intérieures d'été en l'absence de climatisation, aujourd'hui mais surtout en 2040 ou 2080,
- par une limitation volontaire à un nombre circonscrit de systèmes de climatisation.

Les climatiseurs ne sont pas inclus dans les bilans car leurs consommations actuelles sont beaucoup plus faibles que généralement prévu, ainsi que le démontrent aussi bien les statistiques EdF, que les observations courantes. Je tiens des cas réels à votre disposition si vous ne me croyez pas.

En dehors des climatiseurs quels sont les systèmes retenus ?

Voisins de ceux retenus par les textes britanniques cités dans ma lettre du 25 Février, les systèmes : tout eau à partir d'une pompe à chaleur, tout-air (à débit constant ou variable avec réchauffage terminal, à débit variable avec chauffage périphérique), air-eau (quatre tubes avec éjecto-convecteurs, ventilo-convecteurs, poutres ou plafonds rafraîchissants). Il s'agit là, non pas de contraindre, mais d'aider aux meilleurs choix. Il est évident que de telles démarches pourront conduire à des comparaisons de systèmes pouvant avoir des conséquences commerciales lourdes. Ce sera le prix à payer pour assurer du développement durable en climatisation.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Projet de loi Climat & Résilience - Vote définitif à l'Assemblée nationale et au Sénat : l'écologie dans nos vies

Projet de loi Climat & Résilience - Vote définitif à l'Assemblée nationale et au Sénat : l'écologie dans nos vies

Prenons connaissance du projet de loi Climat et Résilience qui a été adopté relatif à l'écologie et qui a pour vocation d'entraîner à une transformation écologique.


2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

Suivons l'évolution de la RT 2012 à la future RE 2020, 2021 selon un calendrier mal adapté et incertain.


Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Découvrons la création et la structuration de l'Association Française de la Ventilation qui a eu lieu ce 27 Janvier 2021.


Rafraîchissement naturel des bâtiments, les solutions adiabatiques

Rafraîchissement naturel des bâtiments, les solutions adiabatiques

Le rafraîchissement adiabatique se base sur un principe naturel de rafraîchissement dû à l'évaporation de l'eau contenu dans l'air chaud.


Gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites

Gestion énergétique des bâtiments tertiaires  et multisites

En réponse au décret tertiaire et décret BACS pour optimiser la gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites : solution EMS et comptage électrique communiquant


Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Les réseaux de chaleur font partie du Plan Climat et représentent des solutions multi-énergies. Découvrez comment construire ces réseaux ainsi que leur fonctionnement.


Burger King n’attend pas la RE2020 et montre la voie !

Burger King n’attend pas la RE2020 et montre la voie !

Burger King se démarque encore et ce n'est pas que du marketing ! La société s'engage dans une démarche de performance énergétique respectant les exigences de la prochaine RE2020


Le décret tertiaire : une révolution d’objectifs et de méthodes

Le décret tertiaire : une révolution d’objectifs et de méthodes

Le décret tertiaire révolutionne les objectifs de performances en termes de consommation d'énergie des bâtiments. C'est ce que nous détaille Joséphine Ledoux du BET ENERA.


RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

La Réglementation Environnementale 2020, reportée à 2021, continue d'inclure nouveautés et évolutions. Nathalie Tchang, directrice BET TRIBU ENERGIE, nous en présente les détails.


En plus du Décret Tertiaire, obligation du Décret BACS pour « building automation and control systems »

En plus du Décret Tertiaire, obligation du Décret BACS pour « building automation and control systems »

Le Décret Tertiaire et le Décret BACS sont des obligations qui vont impacter le « building automation and control systems » en termes d'objectifs de réduction énergétique.


PAC air-air, confort avec la console compacte, silencieuse et performante

PAC air-air, confort avec la console compacte, silencieuse et performante

La pompe à chaleur air-air est une solution aussi performante que compacte et silencieuse. Elle offre ainsi un confort total aux utilisateurs.


Gestion énergétique du bâtiment avec jumeau numérique et intelligence artificielle

Gestion énergétique du bâtiment avec jumeau numérique et intelligence artificielle

Pour un pilotage climatique intelligent des bâtiments, Priva propose une solution de gestion énergétique avec jumeau numérique et IA incontournable.


Rénovation énergétique par étapes pour le logement individuel. Rapport d’expertise

Rénovation énergétique par étapes pour le logement  individuel.  Rapport d’expertise

Découvrez l'étude qui fait un point concret sur la rénovation « par étapes » des logements et analyse les conditions de réussite à la réalisation de rénovations performantes .


Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Prenons connaissance d'une autre loi en 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire.


Programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris

Programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris

Découvrez le programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris qui aura lieu le 7 septembre 2021 au Palais Brogniart.