Chargement...

Bienvenue en cette année 2010 …

4 Janvier 2010

… avec la lettre du Lundi qui va se poursuivre en 2010, plus fidèle que jamais … même si vous y constatez progressivement une évolution non négligeable.

Risquons-nous une évolution profonde, et de quoi s’agit-il ?

Au premier abord on pourrait penser qu’il s’agit de toutes les exigences nouvelles en matière de lutte contre le réchauffement climatique, mais ce n’est pas le cas. Ce dont il s’agit est lié à une autre contrainte : nous vivons actuellement un décalage brutal entre nos connaissances techniques classiques et les obligations nouvelles, ces dernières se traduisant par un déferlement croissant de nouveaux textes réglementaires ou normatifs.

Ce décalage est-il vraiment si important ?

C’est à un point tel que la très grande majorité de nos ingénieurs ou techniciens semblent largement court-circuiter ces nouveautés. Ce qui est d’ailleurs compréhensible quand on constate l’immensité du flot de nouveaux textes parus chaque année. Rien qu’en textes réglementaires ou assimilables nous sommes passés; de 12 textes par an en 2000 à 90 textes par an en 2006, après une croissance régulière (30 textes en 2006, 51 textes en 2004). Nous avons certes, l’indice d’une décroissance significative durant ces dernières années, mais il s’agit toujours de plus de 50 textes en 2009, après 43 en 2008.

Que pouvons-nous y faire ?

Ces deux dernières années, face à cette situation et en collaboration avec XPAIR, il nous est de plus en plus clairement apparu qu’il devenait indispensable de préparer et fournir aux ingénieurs et techniciens une aide permettant de faire face à ce déferlement de textes, qu’ils soient réglementaires ou qu’ils soient normatifs. Car il s’agit aussi bien de normes que de règlements.

Est-ce si important pour les normes ?

Au moins aussi important que pour les règlements. Prenez l’exemple de l’électricité, là où les installations basse tension sont couvertes par une famille classique, celle des normes NF 15-100. En 2002 ces normes ont été complètement refondues. De sorte qu’actuellement, en installations électriques basse tension :

  • nous devons connaître et pratiquer les nouvelles normes NF 15-100 parues depuis 2002,
  • mais nous devons également connaître et pratiquer les normes NF 15-100 antérieures, qui restent en partie applicables aux bâtiments existants.
Ce n’est là qu’un exemple;: tous les secteurs du génie climatique, sanitaire ou électrique sont également touchés par cette épidémie.

Que faire ?

La réponse que je vous propose réside dans une autre rubrique du site XPAIR, celle des aides MémoCad. Des aides qui, pour le moment, se limitent à une collection purement informative de livrets consacrés chacun à un thème particulier. En réalité MémoCad appartient à un ensemble bien plus vaste, qui ne sera diffusé que progressivement;(AuxiCad), mais, dans tous les cas, ne vous y trompez pas :

  • MémoCad et AuxiCad visent bien à rétablir une information et des outils tenant compte de la multiplicité des textes normatifs et réglementaires actuels, en même temps que des évolutions technologiques récentes,
  • mais tout ceci sans oublier l’objectif central: celui du véritable développement durable.

Comment concilier les deux ?

Il ne s’agit pas uniquement de répondre à des textes tels que les réglementations énergétiques. Il ne s’agit pas non plus de verser dans les faux modernismes à la mode, à l’enthousiasme photovoltaïque par exemple, même si ce sont des références inévitables. Ce dont il s’agit c’est de bénéficier d’un cadre de développement valable, et ce au-delà de tous les règlements actuels, souvent assez arbitraires. De ce fait les obligations réglementaires et normatives – condamnées à évoluer – ne doivent être considérées que comme des contrôles plus ou moins temporaires, et non pas comme des bases de conception et de réalisation – qu’il s’agisse du neuf ou de l’existant. Ce que vous pouvez craindre c’est que la présente lettre du Lundi perde alors son caractère traditionnel de «billet d’humeur». Soyez «rassurés» : nous n’abandonnerons pas cette tâche critique, mais nous essaierons en même temps de vous fournir les éléments permettant d’aller bien au-delà. Je suis convaincu que, dans les 5 à 10 ans qui viennent, il faudra abandonner ou rectifier certaines démarches ou procédures malséantes actuelles. Il faudra, alors, revenir aux démarches et outils valables : nous allons essayer de vous y aider. Nous y reviendrons Lundi prochain.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire