Chargement...

Pompe à chaleur et formation. Label QualiGrenelle

Par Véronique BERTRAND, consultante en énergétique

La climatisation à très bas niveau de consommation devra reconsidérer ses fondamentaux. Tant en termes de dimensionnement que de systèmes de climatisation. Voici quelques indications de conception qui permettront au concepteur et au maître d'ouvrage de disposer d'une climatisation à très bas niveau de consommation énergétique. Bien entendu, nos habitudes sont à remettre à plat !

1°/ La pompe à chaleur sort petit à petit de la crise !

Bien que les indicateurs économiques se « verdissent », il faut se rappeler que l'année 2009 a été catastrophique pour les ventes de pompes à chaleur dont le niveau a baissé de près de 50% ! Crise de 2008, « yoyo » du crédit d'impôt qui passe de 40% à 50%, puis qui est supprimé pour las PAC air/air, ensuite qui passe en 2011 à 45 et 25%, …. De plus, les installateurs opportunistes appelés également éco-délinquants qui ont vendu la pompe à chaleur avec des méthodes de vente de représentants du crédit d'impôt en faisant du porte à porte, …, bref le marché et l'image de la pompe à chaleur ont subit un choc non mérité.
Car la pompe à chaleur bien dimensionnée, bien installée, bien entretenue, est un générateur à haute efficacité énergétique. Même dans les régions à climat rigoureux la pompe à chaleur fonctionne et génère des économies d'énergie. Certes, lorsqu'on dispose d'une chaudière dans les Vosges ou à Strasbourg où il fait du -15°C en hiver, il sera plus judicieux de conserver la dite chaudière et d'installer une pompe à chaleur en relève de chaudière ! Alors que les éco-délinquants, sans aucune formation technique ni thermique, vous proposaient de remplacer la chaudière par la pompe à chaleur. Si celle-ci était de moindre qualité et mal dimensionnée, alors vous aviez une pompe à chaleur qui peinait pour produire de l'eau chaude par -15°C avec un rendement exécrable, voir une PAC avec un évaporateur extérieur qui givrait. C'est-à-dire vous n'aviez peu ou plus de chauffage par grand froid !

2°/ Le problème majeur de l'évolution et de la progression de la pompe à chaleur se situe bien au niveau de la formation des acteurs.

A commencer par l'installateur lui-même, dernier maillon avant l'utilisateur.
Pour cela, nombre de fabricants de pompes à chaleur ont organisé leurs réseaux d'installateurs formés. Par ailleurs, l'association Qualit'EnR regroupe près de 1500 installateurs ayant le label Qualipac, qui atteste de leur compétence, …. Est-ce à dire que tout est en place ? Presque, il manque une incitation plus appropriée, celle d'aider la pompe à chaleur non pas en tant que matériel mais d'installation complète.
Je m'explique : si aujourd'hui le crédit d'impôt développement durable soutien uniquement le matériel, alors n'importe qui peut installer une pompe à chaleur. Et pourtant cela n'a pas aidé la baisse prononcée de la pompe à chaleur. La preuve inverse est que la pompe à chaleur air-air actuellement sans crédit d'impôt est en progression en termes de vente. Il est temps que les pouvoir publics pensent « systèmes pompe à chaleur ».

3°/ Il suffit simplement d'octroyer le crédit d'impôt PAC à la qualité du matériel certes mais aussi à la qualité de l'installateur.

On parle ainsi qu'un prochain label QualiGrenelle à l'horizon ? 2013, ou 2015. C'est un peu tard car la profession a besoin de se redresser sans perdre de temps. Mais bon, mieux vaut tard que jamais, … Ainsi, avec cette condition d'octroi du crédit d'impôt, les installateurs seront motivés pour obtenir le précieux label, la qualification QualiGrenelle, et l'utilisateur sera « protégé » des éco-délinquants ou des installateurs non formés. L'argent public sera mieux dépensé, ….
La pompe à chaleur est un générateur d'avenir, porteur d'emplois et de gains énergétiques importants. Elle repart à notre sens sur de nouvelles bases. Le passé nous a coûté mais rapporté en enseignements !

Véronique Bertrand Consultante en énergétique
Véronique Bertrand est ingénieur consultante en énergétique et travaille en amont des projets, de la phase programmation aux cahiers des charges. Elle rédige également des chroniques techniques tous les mois sur www.climamaison.com.

POUR ALLER PLUS LOIN

A lire et télécharger :
Conférences 1ère Journée pompe à chaleur

AUTRES CHRONIQUES DE VERONIQUE BERTRAND

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité