Au-delà de la RT 2005 : vers la RT 2010 ?

Par Roger CADIERGUES le 04 Juillet 2019

Les 4 et 5 Avril derniers Cardonnel Ingénierie a organisé deux journées consacrées aux nouveaux textes réglementaires en matière d'énergie dans les constructions neuves ou existantes. Lors de la première journée Sophie CAFIAUX, de la Direction Générale de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Construction (DGUHC), débordant le seul thème de la RT 2005 dont nous avons parlé la semaine précédente, a donné quelques indications sur la future réglementation : la RT 2010.

N'est-ce pas un peu rapide, alors que la RT 2005 n'était pas encore parue ?

D'après la présentation indiquée deux "progrès" successifs sont prévus :

- la préparation d'une réglementation RT 2010 plus sévère,
- le développement du diagnostic de performance énergétique du neuf …

Je me limiterai au premier aspect, celui du renforcement des exigences.

Comment pourra-t-on y parvenir en 2010 ?

J'avoue que cette remise en cause permanente est assez inadaptée aux rythmes de construction. Mais il faut bien voir que toute l'Europe a l'air, plus ou moins, de considérer que le seul avenir de la maîtrise de l'énergie réside dans le "durcissement" des technologies existantes. Avec des objectifs à long terme affichés sous des formes simples, par exemple (par rapport aux solutions actuelles) des économies de 40% en 2020 (au lieu des 15% en 2006). Dans la présentation du 4 Avril dernier, les axes de développement de la RT 2010, tels qu'ils sont actuellement prévus, sont clairs :

- poursuivre l'intégration des énergies renouvelables,

- intégrer le chauffage par énergies renouvelables en référence (?),

- adopter la condensation comme référence en matière de production de chaleur,

- adopter les pompes à chaleur comme référence en matière de chauffage électrique,

- traiter "complètement" les ponts thermiques (isolation par l'extérieur, etc ...).

Qu'entendez-vous par "intégrer les énergies renouvelables" ?

Essentiellement par introduction de ces énergies dans la référence. Sans compter : - une meilleure prise en compte des chaudières bois, - et une prise en compte de plus en plus précise de l'eau chaude solaire dans les maisons individuelles, ainsi que dans le collectif électrique.

Ne vaudrait-il pas mieux de passer tout de suite à ces nouvelles dispositions ?

Distinguons bien la réglementation de la pratique. La réglementation est maintenant sur les rails, et sera donc réalisée en deux temps - pour l'immédiat la RT 2005, ensuite la RT 2010. Dans la pratique, je pense qu'on peut largement devancer les obligations prévues. Et je conseille fortement aux maîtres d'ouvrages de s'orienter dès maintenant vers des solutions immédiatement efficaces :

- la condensation (et le chauffage basse température qui en résulte quasi-obligatoirement),

- les pompes à chaleur sur le sol (si possible, mais souvent délicat et un peu coûteux) avec du chauffage également basse température. En clair une inflexion forte vers les panneaux chauffants. Avec un risque sérieux de dégradation du marché des radiateurs et convecteurs.

Vous ne parlez pas de l'eau chaude solaire ?

Pour une raison simple : on veut en faire une technique spéciale. Or ce devrait être une technique courante. Avec des capteurs permettant des économies énergétiques d'au moins 50 à 60%. Un système qui devrait plus ou moins se banaliser dans l'habitat individuel. En espérant que la durée de vie des installations extérieures sera satisfaisante, ce qui est le véritable défi de ce développement.

Vous ne parlez pas du chauffage solaire ?

Pour une raison simple : c'est un sujet que nous avons abordé au début du mois. Je ne pense pas nécessaire d'y revenir. J'ai peur que beaucoup d'illusions règnent en la matière.

Dans les solutions à développer vous ne faites pas, non plus, allusion au chauffage au bois ?

Pour deux raisons simples :

- jusqu'à nouvel ordre nous ne disposons pas d'un capital bois suffisant pour en généraliser l'emploi comme combustible,

- il faut que l'industrie de production du bois de chauffage (des plaquettes en particulier pour les chaudières "automatiques") s'organise beaucoup mieux sur le territoire.

Sous ces réserves, le chauffage au bois pourrait, et devrait constituer une solution parfaitement adaptée à un pourcentage appréciable d'applications, collectives en particulier.

Vous avez également parlé du diagnostic énergétique du neuf, qu'en est-il ?

Nous y reviendrons dans ma prochaine lettre. A propos de l'existant surtout.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Cette expertise vise à optimiser les performances énergétiques des logements collectifs en combinant chaudières à gaz naturel et pompes à chaleur, en réponse aux normes réglementaires et aux e


Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024


Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel le R290

Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel le R290

Les pompes à chaleur utilisant le réfrigérant naturel R290 sont des systèmes innovants qui exploitent les propriétés thermodynamiques exceptionnelles de ce fluide frigorigène écologique.


Performances et traitement des installations de chauffage

Performances et traitement des installations de chauffage

Sentinel partage son savoir-faire quant à l'optimisation du chauffage et de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Solution PAC hybride collective : l’alliance parfaite entre efficacité énergétique et performance.


Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Découvrez les dernières avancées dans le domaine de la géothermie de surface, où les pompes à chaleur (PAC) exploitent la chaleur du sous-sol.


Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 : Ventes d'équipements de CVC en hausse ! Découvrez les chiffres positifs et les tendances du marché.


Pourquoi est-il important d’équilibrer une installation avec une pompe à chaleur ?

Pourquoi est-il important d’équilibrer une installation avec une pompe à chaleur ?

Les avantages d’une installation équilibrée avec une PAC : économies d’énergie et confort assuré.


Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Explorer les solutions de déshumidification pour locaux et piscines, pour un contrôle efficace de l'humidité.


Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Le bâtiment neuf doit non seulement être efficace et exemplaire sur le plan énergétique mais également sur le plan environnemental .


La maison de l'innovation du groupe La Poste, HQE « EXCELLENT », E+C-, OSMOZ, BIODIVERCITY ET R2S

La maison de l'innovation du groupe La Poste, HQE  « EXCELLENT », E+C-, OSMOZ, BIODIVERCITY ET R2S

Le parc immobilier de la poste est considérable avec plus de 9 000 immeubles et 6 millions de mètres carrés.


Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Découvrez dans le Livre Blanc les 25 recommandations pour réduire le carbone incorporé dans les bâtiments.


Performance des chaudières gaz condensation à 3 piquages

Performance des chaudières gaz condensation à 3 piquages

Les avantages des chaudières à gaz à 3 piquages : économies d’énergie et réduction des émissions.


XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxx xxxxxxxxxx