Chargement...

Vers de nouveaux usages de l'informatique

26 Octobre 2009

26 Octobre 2009

En cette fin d'année 2009 l'informatique pourrait bien voir s'accomplir certaines refontes ou extensions profondes : il y a donc lieu, à côté des formes plus classiques (examinées la semaine dernière), d'essayer de prévoir ce qui pourrait être notre nouveau cadre.

De quel nouveau cadre voulez-vous parler ?

En fait des deux suivants :

  • la facilité d'accès à l'information grâce à de nouveaux moteurs
  • le développement des interfaces tactiles et du travail direct à l'écran par simples actions du doigt (touches fixes ou animées).

Commençons par le premier point.

Donc par une organisation nouvelle de l'information ...

Le règne des manuels imprimés pourrait bien, de plus en plus, relever du passé, l'information en ligne (sur Internet bien entendu) en prenant désormais la place. Dans ce cas il est très probable que le règne des ouvrages monolithiques disparaîtra, au bénéfice de modules multiples, chacun consacré à un thème particulier. Mais il deviendra alors essentiel de pouvoir répondre correctement aux deux besoins suivants :

  • d'abord de ceux qui débutent dans le secteur en cause, donc ceux qui demandent de la formation
  • d'autre part de ceux, plus expérimentés, qui sollicitent immédiatement une information quelconque.

Ce sont deux besoins très différents, à examiner séparément. J'ai indiqué, dans la lettre de Lundi dernier, comment les USA et la Grande Bretagne viennent de virer vers la formation " en ligne ", je vais maintenant aborder la recherche d'information. Et je vais commencer par un premier exemple : le CDReef.

De quoi s'agit-il ?

Le CSTB publie trimestriellement un CD (le CDReef) contenant la législation et la réglementation techniques ainsi que les normes du bâtiment. La qualité, incontestable, de cette publication n'est pas en cause, mais je vais citer un exemple caractéristique de son emploi. Avec le moteur de recherche de ce CD j'ai tenté de déterminer les textes relatifs à la ventilation. Le moteur a bien fonctionné mais j'ai obtenu une liste de 612 documents, c'est-à-dire une liste presque inutilisable. Hélas, tous les moteurs courants de recherche sont dans la même situation : un volume de sorties finalement excessif.

Deuxième exemple : en développement durable, et à propos d'une initiative parlementaire récente, essayant d'y voir un peu plus clair sur ce qu'est " l'empreinte écologique " (ecological footprint) j'ai tenté d'utiliser Internet, en faisant appel au moteur de recherche Web le plus célèbre (Google Search). Résultat impressionnant : l'exploration a découvert plus de 350 000 références. Ce qui prouve bien que le problème posé par les moteurs de recherche est général.

N'y-a-t-il pas moyen d'y remédier ?

Pour le moment je ne connais aucun véritable remède. Il est possible que le nouveau moteur de recherche de Microsoft (Bing) possède les moyens de naviguer plus facilement, mais l'édition française ne paraîtra que dans un an. De plus, il se peut très bien que ce " moteur d'aide à la décision " (comme le nomme Microsoft) ne réponde pas au besoin que je viens de présenter. Peut-être y a-t-il d'autres voies à découvrir, par exemple des outils d'information et de décision basés sur les écrans tactiles. Mais rien n'est disponible actuellement, du moins à ma connaissance.

En quoi les écrans tactiles modifient-ils la situation ?

Avec les écrans tactiles il s'agit de remplacer la souris (ou l'équivalent) par des icônes apparaissant à l'écran. Par de simples touches sur la ou les icônes adéquates vous avez accès aux informations ou fonctions désirées. C'était jusque là une solution essentiellement réservée à des applications spécifiques, mais désormais relancée en informatique courante par le récent et magnifique succès d'Apple avec son téléphone tactile portable, l'iPhone. Dès que cette solution sera adoptée la commande se fera directement au doigt (sans clic), le déplacement adéquat du doigt sur l'écran étant - en plus - une commande valable, spécifique du mouvement. Cela n'a désormais plus rien de sorcier pour les ordinateurs courants, portables ou non : le nouveau système d'exploitation de Microsoft (Windows 7), lancé en France le 22 Octobre dernier, permet ce nouveau mode d'emploi des ordinateurs. Un mode d'emploi qui va obliger les développeurs de logiciels à réfléchir à de nouvelles ergonomies. Sans, d'ailleurs, que nous puissions prévoir ni quand, ni comment leurs solutions se présenteront. A une future lettre du Lundi, donc, le soin de prendre position lorsque le système commencera à apparaître.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire