Chargement...

17 maisons BEPOS : chaudière condensation au gaz naturel + solaire PV

Par Ludovic Gutierrez, Responsable Efficacité Energétique Résidentiel - Cegibat

Ce programme de logements neufs « les Chlorophylles » concerne 17 maisons individuelles aux performances énergétiques et environnementales élevées. Labellisées BEPOS Effinergie 2013 notamment grâce à la solution couplant une chaudière à condensation à des panneaux photovoltaïques, leur coût de construction de seulement 1 200 €/m² (hors achat terrain) reste maîtrisé !

programme de travaux neufs « les Chlorophylles »

Cliquez sur l'image pour regarder la vidéo :
Concevoir des maisons à énergie positive BEPOS EFFINERGIE - CEGIBAT


1

Carte d’identité

Date des travaux : 2015-2016
Localité : Vert Saint Denis (77)
Type de bâtiment : Maison individuelle
Superficie : entre 76 et 86 m² SHAB (99 à 110 m² SRT)
Maître d’ouvrage : ELGEA
Bureau d’études thermiques : Pouget Consultants

Solution retenue par maison
Chaudière à condensation gaz naturel + entre 32 et 34 m² de panneaux PV

2

Genèse du choix technique et attentes du client

1.1 Contexte
Constructeur et promoteur immobilier, ELGEA commercialise des biens à destination d’une clientèle primo-accédante et jeune (moyenne d’âge 28 ans).

2.2 Attentes
Tous vous le diront ; les constructeurs et promoteurs ayant testé les labels réglementaires proposés dans le cadre de la RT 2005 (Label Haute Performance Energétique - HPE, Très Haute Performance Energétique - THPE et surtout Bâtiment Basse Consommation - BBC) ont beaucoup mieux négocié les évolutions majeures apportées par la RT 2012. C’est dans ce même esprit qu’ELGEA a souhaité préparer l’avenir en se lançant le défi ambitieux d’anticiper l’arrivée de la future Réglementation Environnementale (RE2020 ou RBR2020) et la généralisation du Bâtiment à Energie POSitive (BEPOS) par la construction de 17 maisons aux exigences renforcées. Les premiers enseignements tirés de cette expérimentation permettent de se familiariser aux nouvelles problématiques réglementaires tout en validant les solutions techniques à mettre en œuvre dans les programmes à venir.
A travers le projet « Les Chlorophylles », ELGEA souhaitait également se démarquer de ses concurrents en proposant un produit novateur et moderne, en accord avec les attentes des futurs acquéreurs.

3.3 Contraintes
Pour mener à bien cette opération, ELGEA a choisi de respecter les exigences du label BEPOS Effinergie 2013 tout en s’adaptant aux caractéristiques de leurs clients :
- maîtriser les coûts de construction pour proposer un prix de vente attractif. En effet, ELGEA s’adresse à une cible de primo-accédants aux moyens financiers souvent restreints.
- proposer un produit économe en énergie, technologique et respectueux de l’environnement.

3

Solution retenue

En amont du projet, l’ensemble des corps de métiers s’est réuni pour réfléchir et débattre ensemble sur les solutions à mettre en œuvre et arrêter les meilleurs choix techniques tant sur le bâti que sur les systèmes énergétiques.

Ainsi, le bon sens est mis à l’honneur et la conception bioclimatique a été privilégiée : bâtiment compact afin de limiter les déperditions, emplacement et dimensionnement des ouvrants pour optimiser éclairage et confort thermique quelle que soit la saison ... En complément, le bâti a été renforcé avec des matériaux traditionnels pour répondre aux exigences du label et ainsi réduire les besoins.

S’agissant du système énergétique, le choix s’est porté vers une solution simple, performante, connue et maîtrisée par la profession, le tout, à coût maîtrisé : une chaudière à condensation pour répondre aux besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire.

Une VMC hygro B avec moteur haut rendement assure la ventilation du logement. En complément et pour permettre d’être à énergie positive au sens du label, entre 32 et 34 m² (fonction de la surface habitable de la maison) de capteurs photovoltaïques ont été installés en toiture. L’intégralité de la production est vendue à EDF Obligation d’Achat.

Le descriptif ci-dessous permet d’atteindre le label BEPOS Effinergie 2013

PLANCHER BAS

Plancher sur terre-plein composé d’une dalle béton + isolation sous chape flottante par 80 mm de polyuréthane (R = 4,45 m².K/W)
 COMBLES 400 mm de laine de verre déroulée (R = 12,50 m².K/W)

MURS EXTERIEURS

Briques isolantes (R=1,45m²K/W) + 2 x 80 mm de laine de verre (R = 5,00 m².K/W) + plaque de plâtre de type BA13

PERMEABILITE 0,4 m³/h/m² sous 4 Pa
MENUISERIES PVC avec vitrage 4/16/4 Argon, à rupture de pont thermique, (Uw = 1,30 W/m².K) sans volets + Porte d’entrée (U = 1,10 W/m².K)
CHAUFFAGE + ECS Chaudière murale à condensation double service
EMISSION Radiateurs moyenne température avec robinets thermostatiques certifiés CENCER + programmation et réduit

SURFACE PV

Entre 32 et 33,6 m² de panneaux photovoltaïques

VENTILATION

VMC individuelle hygro B basse consommation  faible nuisance sonore

ETANCHEITE RESEAU

Classe A

Chiffres clés de l’étude thermique pour les quatre types de maisons présentes sur le programme :

 

Bbio

Cep
kWhep/m².an

Ecart autorisé

Part EnR
kWhep/m².an

Production estimée
kWh/an

Maison 1

53,7 (Bbio max – 31%)

49,9 (Cep max – 24%)

26,6

99,4

4 248

Maison 2

53,9 (Bbio max – 30%)

52,1 (Cep max – 20%)

26,6

117,1

4 493

Maison 3

56,1 (Bbio max – 25%)

50,6 (Cep max – 20%)

24,3

105

4 478

Maison 4

53,2 (Bbio max – 31%)

52,1 (Cep max – 21%)

26,6

117

4 493

4

Bilan

Avec ce programme, ELGEA signe son premier projet BEPOS intégrant une production de chaleur haute performance au gaz naturel complétée par une installation photovoltaïque destinée à la production locale d’électricité.

A ce titre, le coût lié à l’installation photovoltaïque s’élève à 15 578 €.HT par maison dont 2 000 € est imputable au frais de raccordement au réseau électrique.

Le coût total de construction s’élève à 1 200 €/m² (hors achat du terrain). La livraison est prévue en Septembre 2016.

5

Témoignages

Julien BRAHIC, Pôle Conseil Construction Pouget Consultants Responsable d’affaires.
« Avec le projet Chlorophylles, Pouget Consultants confirme qu’une conception bioclimatique raisonnée permet d’atteindre une haute performance énergétique dans le but de construire des maisons labellisées BEPOS Effinergie 2013. »

Tomislav PAUNOVIC, Direction Technique et Qualité ELGEA Habitat
« ELGEA a répondu à une consultation lancée par la commune de VERT ST DENIS (77) et l’EPA SENART sur le lot A de la ZAC BALORY. Le projet mis en avant par ELGEA conciliait qualité de l’habitat, respect de l’environnement et projet innovant à prix maîtrisé.

Dans le cadre de cette opération, l’objectif était de démontrer qu’il est possible de vendre des maisons BEPOS au même prix que les maisons BBC ou RT 2012. ELGEA depuis sa création a la volonté de concevoir et de réaliser des logements accessibles à tous.

La maîtrise du coût de construction est fondamentale surtout pour des projets aussi performants. Avec le BET Thermique POUGET Consultants, nous avons réalisé plusieurs simulations qui nous ont permis de trouver le mode constructif le plus économique tout en préservant la qualité de la construction. Ainsi, nous avons opté pour un mode constructif traditionnel, simple et performant.

Nous avons signé un marché en entreprise générale pour le bâtiment collectif (29 logements niveau RT 2012) et les maisons (hors photovoltaïque) et un marché avec EDF ENR pour le photovoltaïque.

Le savoir-faire d’ELGEA et celui de ses partenaires (architectes, BET, entreprises …) a permis de concevoir et réaliser des maisons individuelles bénéficiant du label BEPOS Effinergie 2013 à un coût maîtrisé que nous avons appelé : LES CHLOROPHYLLES. »


VIDEO

Concevoir des maisons à énergie positive BEPOS EFFINERGIE - CEGIBAT


Par Ludovic Gutierrez, Responsable Efficacité Energétique Résidentiel - Cegibat


SOURCE ET LIEN

Logo GRDF


AUTRES CHRONIQUES des experts de GRDF

Commentaires

  • Daniel
    29/05/2016

    La production des 33 m² de photovoltaïque est elle en autoconsommation ou bien en vente aux réseau (totale ou surplus ?) Comment a-t-on pu valoriser les performances de la production PV dans le calcul règlementaire ? Sur ce type de maison, une telle surface PV ne peut pas être autoconsommée au fil du temps et la compensation ne peut être faite que sur des périodes considérées assez longues (année)..

  • Christian
    26/05/2016

    C'est très bien de faire du neuf performant, c'est même le minimum requis ! J'aimerais qu'on se penche davantage sur les méthodes ou solutions applicables en RENOVATION puisque ce secteur représente environ les 4/5 des habitations ou bureaux ! Merci de votre réponse et surtout implication sur ce point.

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité