Exit les chaudières classiques et place aux chaudières bas NOx

Par Mathieu Helbert, Responsable efficacité énergétique résidentiel – Cegibat

Terminé la chaudière classique, l’exigence relative au taux d’émission des NOx prévu par le règlement UE n°813/2013, en application de la directive l’éco-conception ErP (Energy related Products), est entrée en vigueur le 26 septembre 2018. Ce critère environnemental porte la limite d’émission des NOx à 56 mg NOx par kWhPCS de combustible consommé par les chaudières (NOx = émissions oxydes d’azote reconnues nocives pour la santé).

Ainsi, sont dorénavant exclues du marché européen toutes les chaudières ne respectant pas cette exigence, et ce, outre le respect des critères minimaux de performance énergétique. A savoir et à indiquer dans tous les cahiers des charges et CCTP !

chaudière non conforme

Chaudière gaz de type B1 bas NOx


1

Avis aux bureaux d’études thermiques et aux installateurs !

À compter du 26 septembre 2018 :
Les fabricants n’ont plus le droit de vendre des chaudières dès lors que leurs émissions de NOx dépassent 56 mg/kWh PCS de combustible consommé dans le cas du gaz naturel
Et 120 mg/kWhPCS pour le fioul.
Et cela, jusqu’à 400 kW de puissance thermique nominale.
Les distributeurs, négociants de chaudières peuvent néanmoins écouler leurs stocks.


2

Même les chaudières de type B1 deviennent bas NOx.

chaudière non conforme

Les fabricants de chaudières répondent à cette exigence réglementaire bas NOx.

Soyons rassurés, les industriels et fabricants de chaudières se sont emparés de cette évolution réglementaire et ont fait le nécessaire pour faire évoluer leurs générateurs de chaleur tout en maîtrisant l’impact sur les prix de vente de ces nouveaux produits.
A savoir que les chaudières gaz à condensation répondaient déjà à cette exigence. À l’inverse, les chaudières standards présentaient des taux de NOx autrement plus élevés, dépassant le seuil fixé par cette exigence. Après une refonte technique, ces chaudières B1 nouvelle génération émettent 3 fois moins de NOx qu’avant la directive ErP. Le défi qui s’offrait aux industriels était de réussir à concilier une réduction des émissions de NOx en diminuant la température de flamme, sans pour autant dégrader d’autres paramètres de l’hygiène de combustion ou pénaliser le rendement. Parmi les solutions techniques mise en œuvre nous pouvons citer le refroidissement par eau des brûleurs, le raccourcissement des flammes et/ou le redimensionnement des corps de chauffe.



3

La chaudière non étanche de type B1 évolue pour les besoins du marché de la rénovation

En interdisant depuis 2015 la mise sur le marché des chaudières n’offrant pas au moins 86 % d’efficacité énergétique saisonnière (en deçà de 70 kW de puissance thermique nominale), ce règlement 813/2013 n’a maintenu sur le marché qu’un seul type de produit standard : la chaudière type B1.

Pour ce cas particulier, le règlement fixe en effet l’efficacité énergétique minimale à 75 % jusqu’à 10 kW de puissance pour un appareil est simple service, ou 30 kW pour les chaudières mixtes. S’agissant des émissions de NOx, ces chaudières B1 ne bénéficient en revanche d’aucun traitement de faveur et doivent donc, elles aussi, respecter le seuil de 56 mg/kWhPCS pour être dorénavant commercialisées sur le marché.

Rappelons que cette solution technique est notamment conservée, à titre dérogatoire, pour répondre à certaines configurations dans les immeubles collectifs existants. L’exception des chaudières (B1), trouve sa légitimité dans le fait qu’elles demeurent difficilement remplaçables par une chaudière à haute performance énergétique dès lors qu’elles sont raccordées sur un conduit de fumée collectif (shunt, alsace, VMC gaz etc.). Or cette problématique concerne un parc d’environ cinq millions de logements en Europe.

Dans ces situations, le remplacement en lieu et place par une chaudière à condensation suppose une rénovation globale incluant une réhabilitation du conduit ainsi que le dépose (remplacement) simultanée de l’intégralité des chaudières raccordées au conduit collectif concerné. Aussi, la décision d’intervenir sur le conduit de fumées n’est pas toujours aisée et immédiate surtout dans le privé (copropriétés) où les mécanismes de prise de décisions demeurent complexes. Tandis que dans le logement social, c’est le coût des travaux à engager qui peut être un frein à la réalisation de l’opération de rénovation.


4

Zoom sur la chaudière gaz B1

Le règlement n° 813/2013 définit La chaudière de type B1 comme un dispositif de chauffage des locaux par combustible. Il comporte un coupe-tirage anti-refouleur, destiné à être raccordé à un conduit à tirage naturel évacuant les résidus de combustion à l’extérieur de la pièce où est installé le dispositif de chauffage, et qui prélève l’air comburant directement dans cette pièce.

La directive ErP n’interdit pas explicitement les chaudières de type B1 pour d’autres applications que l’évacuation collective. Cependant en France, l’évolution de la réglementation thermique RT dans l’existant a permis de clarifier le périmètre de mise en œuvre de cette chaudière. Aussi, l’article 4 de l’arrêté du 22 mars 2017 applicable depuis le 1er janvier 2018 spécifie les conditions d’installation : « Une chaudière non étanche à coupe-tirage de type B1 ne peut être installée, y compris en remplacement d’une chaudière du même type, qu’en logement collectif sur un conduit commun à plusieurs logements existants, ou en logement collectif sur un conduit individuel de plus de 10 mètres de longueur. »


5

La chaudière gaz non étanche de type B1, une solution en rénovation

chaudière à ventouse

Chaudière gaz condensation à ventouse : tout problème de raccordement sur conduit de fumées collectif est résolu


Avec leurs nouveaux modèles, les industriels fabricants prouvent que la chaudière B1 bas NOx constitue une solution de rénovation alternative pertinente et moderne en rénovation dans les logements collectifs anciens. Cette solution s’applique dès lors que :
→ Des difficultés de mise en œuvre de chaudières à condensation existent, principalement en remplacement des chaudières raccordées à des conduits collectif.
→ Des contraintes techniques ou esthétiques ne permettent pas d’envisager la pose d’une chaudière à condensation ventouse (ex : chaudière en position centrale nécessitant une longueur et un nombre de coudes important, modification de façade de par le terminal ventouse sur un bâtiment inscrit ou classé…).



Par Mathieu Helbert, Responsable efficacité énergétique résidentiel – Cegibat


SOURCE ET LIEN

logo CEGIBAT

AUTRES CHRONIQUES des experts de GRDF CEGIBAT

Commentaires

  • Philippe
    1
    08/02/2023

    Bonjour,
    J'ai une chaudière basse consommation de 8 ans. Je suis mécontent de cette dernière qui tombe en panne régulièrement.
    Je suis dans une copropriété de 2002. Ma chaudière ventouse va dans un conduit collectif qui n'est pas compatible pour mettre une condensation.
    Puis je mettre une chaudière Bas Nox. Merci

    • Mathieu
      1
      13/02/2023

      Bonjour Monsieur,

      Comme expliqué précédemment (CF. réponse apportée à Bernard ) la dérogation B1 (bas NOx) ne s'applique pas dans le cas du remplacement d'appareil étanche ( de type C), ce qui est votre cas. Le passage à une chaudière performante (à condensation) suppose d'intervenir sur le conduit et nécessite de fait le remplacement simultané de l'ensemble des chaudières desservies par ce conduit collectif.

      Cordialement,

      Mathieu


  • Bernard
    1
    29/09/2022

    Bonjour,

    J'habite dans une résidence où les chaudières initialement installées ne peuvent être remplacées par des modèles équivalents en raison de l'évolution de la législation.
    D'autre part il n'est pas envisageable de les remplacer par des chaudières à condensation, car cela imposerait le remplacements simultanées des chaudières évacuant leur gaz de combustion dans le même conduit d'évacuation, ainsi que ce conduit lui-même.
    La chaudière "classique" de mon appartement a déjà été remplacée il y a un peu plus de 10 ans par une basse température.
    En lisant cet article j'ai cru comprendre qu'une solution serait d'installer des chaudières basse température, à condition qu'elle soit aussi "bas NOx", et que cela serait possible sans devoir remplacer le conduit d'évacuation commun aux appartements se trouvant sur une même "colonne".
    Cependant je constate que cette solution n'a pas été proposée à Daniel (question du 21 / 06 / 2020).

    Je suis donc perplexe. Serait-il possible d'avoir des explications complémentaires ?


    • Mathieu
      1
      06/10/2022

      Bonjour Monsieur,

      La réponse apportée à Daniel traite d'un cas spécifique.
      Dans cette configuration nous avons des chaudières basse température à circuit de combustion étanche (appareils de type C) raccordées à un conduit collectif 3CE tirage naturel. Ces chaudières ne sont plus commercialisées et l'exception énoncée dans l'article ne vise que des chaudières standards ou basse température de type B (chaudières non étanches). Or il n'est pas possible d'installer des chaudières de type B sur un 3CE (Conduit collectif pour chaudière Etanche fonctionnant en tirage naturel). D'autre part, le conduit 3CE tirage naturel n'est pas compatible avec des chaudières étanches à condensation. Il y a lieu de remplacer toutes les chaudières et de rénover le conduit collectif .

      Vous pouvez contacter la hotline Cegibat au numéro suivant (09 69 32 98 88) pour tout complément d'information.

      Cordialement,

      M. HELBERT


  • Magali
    1
    22/10/2020

    Bonjour,
    Ma chaudière actuelle est en train de rendre l'âme. Trop vielle, plus de pièce de rechange.
    Les installateurs que j'ai fait venir m'ont tous dit que j'étais obligée de passer à une chaudière à condensation car mon de 10m de conduit d'évacuation.
    Par contre ils m'ont aussi dit que l'installation des tuyaux pour évacuer le produit de la condensation allait être compliquée (tuyaux à "tirer" de la cuisine jusqu'à la salle de bain et passant à travers un mur) et que dans les prochaines années je devrais faire changer les tuyaux d'évacuation de ma salle de bain car étant en cuivre ils seraient rongés par le liquide de condensation…
    Vu les nombreuses contraintes à installer une chaudière à condensation dans mon appartement, n'est il pas possible d'y installer une bas NOx (dérogation) ?
    Merci
    Cordialement

    • Mathieu
      1
      26/10/2020

      Bonjour Madame,

      Nous vous conseillons de prendre contact avec notre La Hotline Réglementaire Cegibat au n° suivant : 09 69 32 98 88* (ouverte du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h )
      * appel non surtaxé.

      Cordialement,

      L'équipe Cegibat


  • Daniel
    1
    21/06/2020

    Bonjour
    Je possède une chaudière Saunier Isotwin ventouse de 2002 sur conduit collectif en galvanisé type 3CE .
    Par quoi puis je la remplacer les autres chaudières sur le conduit ne pouvant être changées ?
    Cordialement

    • Mathieu
      1
      22/06/2020

      Bonjour Monsieur,

      Dans l'hypothèse où votre chaudière est raccordée à un 3CE (Tirage Naturel), son remplacement par une chaudière THPE (à condensation) impose une adaptation du système d'évacuation. En effet, l'acier galva composant votre 3CE TN n'est pas adapté à la condensation et risque de détériorer le conduit. Cette d'adaptation du 3CE (en 3CE pression) aura pour conséquence d'engager la dépose de toutes les chaudières actuellement raccordées sur le 3CE TN afin qu'elles soient remplacées par des chaudières THPE compatibles avec le 3CEp.
      Il n'est donc pas possible dans votre situation de réaliser le remplacement unique de votre appareil si vous souhaitez le raccorder de nouveau sur le 3CE Tirage Naturel. La seule alternative envisagée à la rénovation totale (remplacement de toutes les chaudières + rénovation du conduit collectifs 3CE TN) serait de déraccorder votre chaudière et d'installer une chaudière THPE étanche (ayant son propre système d'évacuation des produits de combustion positionnée en façade (ventouse horizontale) ou en toiture si vous vous situé au dernier niveau du bâtiment ( ventouse verticale).
      N'hésitez pas à me contacter par mail pour de plus amples informations.

      Cordialement,


LAISSER UN COMMENTAIRE

CEGIBAT

Contact Direct

Envoyer
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité

Visiter notre site web

Voir la fiche société

Nos coordonnées

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024


EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


Quel dimensionnement pour les PAC hybrides collectives sur le marché du neuf ?

Quel dimensionnement pour les PAC hybrides collectives sur le marché du neuf ?

Une expertise sur la performance de la Pompe à Chaleur Hybride Collective sous la réglementation RE2020.


Importance des fiches PEP dans les calculs RE2020

Importance des fiches PEP dans les calculs RE2020

Comprendre les Profils Environnementaux Produits (PEP) : un outil essentiel pour la construction écoresponsable.


Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Solution PAC hybride collective : l’alliance parfaite entre efficacité énergétique et performance.


Transition hydrique des bâtiments collectifs et tertiaires : le podcast de BWT

Transition hydrique des bâtiments collectifs et tertiaires : le podcast de BWT

Cet article met en avant un podcast de BWT qui aborde l'optimisation de l'utilisation de l'eau dans les bâtiments collectifs et tertiaires, à l'occasion de la Journée Mondiale de l'Eau 2024.


Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Explorer les solutions de déshumidification pour locaux et piscines, pour un contrôle efficace de l'humidité.


Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Découvrez les dernières avancées dans le domaine de la géothermie de surface, où les pompes à chaleur (PAC) exploitent la chaleur du sous-sol.


Renouvelables : tenir les projections pour 2030 demandera de forts investissements

Renouvelables : tenir les projections pour 2030 demandera de forts investissements

Investissements essentiels pour atteindre les objectifs de développement durable en 2030 pour un avenir plus propre


Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur utilisant le réfrigérant naturel R290 sont des systèmes innovants qui exploitent les propriétés thermodynamiques exceptionnelles de ce fluide frigorigène écologique.


L’équilibrage des réseaux hydrauliques, réglementations et décryptages

L’équilibrage des réseaux hydrauliques, réglementations et décryptages

Cette Parole d'Expert, rédigée par Claudine LATASTE, Ingénieur bureau d'étude chez WATTS, offre une exploration détaillée de l'équilibrage des réseaux hydrauliques.


DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

Optimisez votre DPE pour une efficacité énergétique maximale et réduire sa consommation d'énergie.


Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Découvrez dans le Livre Blanc les 25 recommandations pour réduire le carbone incorporé dans les bâtiments.