Le soleil face à ses défis ... (1)

Je vous avais promis de revenir sur l'énergie solaire, nous y voici. Malheureusement les discours y sont souvent tendancieux, et je serai un peu irrespectueux des présentations officielles. Ma seule justification est celle d'une longue expérience, sans à priori autre que celui de rechercher la vérité.

Quelles sont, en gros, vos conclusions ?

D'abord ne mélangeons pas tout. La production d'eau chaude d'une part, le photovoltaïque d'autre part, et surtout les applications en éclairage sont des thèmes qu'il faut traiter séparément. L'intérêt de la production d'eau chaude solaire est aujourd'hui facilement et clairement quantifiable. Quant au photovoltaïque c'est plus un problème politique que technique ou financier. Avec des comportements gouvernementaux européens curieux, pour ne pas dire longtemps choquants lorsqu'il s'agit d'aider les pays africains. Quant à l'éclairage j'espère avoir l'occasion d'y revenir. Permettez-moi donc de ne vous parler - pour le moment - que de l'utilisation de l'énergie solaire pour le chauffage. Et ce en commençant "par le début", il y a près de 60 ans (1947-48).

N'est-ce pas un peu trop historique ?

Je ne le pense pas, et vous verrez pourquoi. Je rappelle, tout de même, que des propositions solaires précises furent émises en France il y a plus de 150 ans, en plein dix-huitième siècle. Plus proche de nous, avant 1940, la France et surtout l'Afrique du Nord (en particulier le Maroc) fabriquaient des capteurs solaires commercialisés. Ce qui n'est pas sans importance comme nous le verrons. Dès 1940 la France était par ailleurs, avec la Russie et les Etats-Unis, l'un des pays principaux abritant d'excellents spécialistes en solaire (au sens scientifique). Avec, en particulier l'Institut de Physique du Globe et son observatoire du Parc Saint Maur.

Il s'agit là de travaux scientifiques, et non pas de développements techniques ?

Oui et non. En effet, avec André FOURNOL, lorsqu'en 1948 nous avons cherché à disposer de données climatologiques précises sur l'énergie solaire, le vide était manifeste. Heureusement le président de l'Institut de Physique du Globe nous a proposé d'utiliser les données accumulées pendant une quinzaine d'années à l'observatoire du Parc Saint Maur. Et nous a suggéré de nous faire aider par un ingénieur spécialisé, Victor HARFF, évadé de Russie quelques trente ans plus tôt, alors plus ou moins chômeur par suite des événements récents. Ainsi fut fait.

De quel travail s'agissait-il ?

De réunir des données climatologiques suffisantes, ce qui n'existait pas à l'époque. Pour ce faire, avec André FOURNOL et Victor HARFF, nous avons repris dix années d'enregistrements quotidiens du Parc Saint Maur, dix années d'enregistrements continus du rayonnement solaire direct et du rayonnement global. Dans des conditions qui paraîtraient aujourd'hui ahurissantes et inacceptables.

Qu'entendez-vous par là ?

Qu'il s'agissait bien d'enregistrements (au sens graphique du terme), mais électriques (la sortie normale des appareils actinométriques de l'époque). Heureusement le travail étant de haute qualité : chaque jour (je dis bien "chaque jour") les appareils de mesure avaient été étalonnés de façon à ce que les volts puissent être transformés en kilocalories. C'est ainsi que Victor HARFF , reprenant les enregistrements et les étalonnages (les uns et les autres non exploités), réussit à établir, pour dix années et heure par heure : la fraction d'insolation, le rayonnement direct et le rayonnement diffus. Soit plus de 10 000 données numériques exploitées avec des calculatrices électromécaniques. Tout ceci pour aboutir à plusieurs exploitations précises.

De quelles exploitations voulez-vous parler ?
La fin de guerre m'ayant permis de pratiquer les techniques statistiques britanniques, devenues aujourd'hui classiques mais alors ignorées en France, nous avons pu procéder - avec André FOURNOL et Victor HARFF - à de multiples exploitations. Obtenant ainsi : les valeurs moyennes du rayonnement direct, du rayonnement diffus, de la fraction d'insolation. Puis, par André FOURNOL et Victor HARFF des tables de fréquence du rayonnement, exprimées aussi bien en unités thermiques qu'en unités lumineuses.

Que sont devenus ces résultats ?

Je vous avais promis que nous ne parlerions que de chauffage. Restons donc dans ce domaine. Au moins pour l'instant. Je vous dirai ce qu'il en est dans ma prochaine lettre.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Rénovation énergétique par étapes pour le logement individuel. Rapport d’expertise

Rénovation énergétique par étapes pour le logement  individuel.  Rapport d’expertise

Découvrez l'étude qui fait un point concret sur la rénovation « par étapes » des logements et analyse les conditions de réussite à la réalisation de rénovations performantes .


Gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites

Gestion énergétique des bâtiments tertiaires  et multisites

En réponse au décret tertiaire et décret BACS pour optimiser la gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites : solution EMS et comptage électrique communiquant


Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Les réseaux de chaleur font partie du Plan Climat et représentent des solutions multi-énergies. Découvrez comment construire ces réseaux ainsi que leur fonctionnement.


Production d’eau chaude sanitaire ECS bas carbone

Production d’eau chaude sanitaire ECS bas carbone

De nos jours pour les bâtiments récents du résidentiel ou d’hébergement, la production d’ECS est devenue prépondérante.


Les dérives énergétiques des chaufferies récentes, retours terrain …

Les dérives énergétiques des chaufferies récentes, retours terrain …

Les chaufferies récentes (pac, chaudières à condensation, circulateurs ...) ne répondent parfois pas aux exigences de performance énergétique attendues.


96 % des Français encouragent le développement des filières EnR : le baromètre QualitEnR

96 % des Français encouragent le développement des filières EnR : le baromètre QualitEnR

Prenons connaissance avec cette étude le penchant des Français pour les installations utilisant les énergies renouvelables.


Regards croisés sur l’application de la RE2020 par la DHUP et Tribu Energie

Regards croisés sur l’application de la RE2020 par la DHUP et Tribu Energie

Regards croisés de deux experts sur la réglementation environnementale RE 2020 lors de la Journée EnerJ-meeting à Paris le 7 Septembre 2021


Réglementation RE2020 et confort d’été : la méthode

 Réglementation RE2020 et confort d’été : la méthode

Le confort d'été est un enjeu majeur de la transition écologique et de la prochaine réglementation environnementale 2020 qui entrera en application en janvier 2022


Fiches pratiques pour la réception des travaux de rénovation énergétique

Fiches pratiques pour la réception des travaux de rénovation énergétique

Découvrez les fiches pratiques mises à disposition pour faciliter le procès-verbal de réception et le dialogue entre professionnels et clients.


Groupe scolaire Ruffi à Marseille labellisé BDM Argent

Groupe scolaire Ruffi à Marseille labellisé BDM Argent

Le groupe scolaire Ruffi dans le 2ème arrondissement de Marseille est un projet ayant pour objectif d'être exemplaire pour l’environnement. L'école s'inscrit donc dans le projet Euroméditerranée.


RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

La Réglementation Environnementale 2020, reportée à 2021, continue d'inclure nouveautés et évolutions. Nathalie Tchang, directrice BET TRIBU ENERGIE, nous en présente les détails.


Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Les PME peuvent désormais bénéficier d'un crédit d'impôt "transition énergétique". Or peu d'entreprises le savent. Découvrez comment y prétendre.


Rénovation énergétique en copropriété : Trophées métropolitains CoachCopro 2021

Rénovation énergétique en copropriété : Trophées métropolitains CoachCopro 2021

Le mercredi 24 mars 2021 se déroulait la cérémonie virtuelle de remise de prix des Trophées métropolitains CoachCopro 2021.


Nouvelle mallette pédagogique de la construction durable

Nouvelle mallette pédagogique de la construction durable

Le dispositif RexBP est une nouvelle mallette idéale pour partager les expériences entre professionnels de terrain, formateurs et étudiants soucieux de contribuer à la construction durable


ECS collective avec EnR solaire ou pompe à chaleur

ECS collective avec EnR solaire ou pompe à chaleur

La production d'eau chaude sanitaire collective est essentielle car elle correspond à un besoin de confort sanitaire. De Dietrich propose des solutions pour l'ECS.